DÉFINITION ET ORIGINE DES TIERS LIEUX

Définition des Tiers-Lieux par Movilab
https://movilab.org/wiki/Le_manifeste_des_Tiers_Lieux

Les Tiers-Lieux en 3 phrases

Proverbe de concierge

  • un Tiers-Lieux ne se définit pas par ce qu’il est mais par ce que l’on en fait !
  • Un Tiers-Lieux c’est 3 choses : des personnes (people) + des espaces (places) + des processus (process)
  • Pourquoi faire Tiers-Lieux ? Pour collectivement (re)faire société, partout où les conditions le permettent.

 

« Destiné à être des espaces physiques ou virtuels de rencontres entre personnes et compétences variées qui n’ont pas forcément vocation à se croiser. Mot chapeau au premier abord pour rassembler sous une même et grande famille les espaces de coworking, les FabLab, les HackerSpace, les Repair’Café, les jardins partagés et autres habitats partagés ou entreprises ouvertes, le « Tiers Lieu » (écrit avec des majuscules ) est devenu une marque collective ou l’on pense ces singularités nécessaires à la condition qu’elles soient imaginées et organisées dans un système global ayant son propre langage pour ne plus être focalisé sur des lieux et des services d’infrastructure, mais vers l ‘émergence de projets collectifs permettant de co-créer et de conserver la valeur sur les territoires. »

Le contexte général

Les territoires ruraux apparaissent aujourd’hui des lieux de nouvelle génération, des lieux 3.0. Ray Oldenburg définissait en 1989 ces tiers-lieux entre la maison et le travail. Ils restent toujours des lieux de socialisation, mais évoluent aujourd’hui avec des enjeux de travail et de création d’activités.

« La définition actuelle des Tiers Lieux tend vers les lieux tournés vers le travail et l’entrepreneuriat ». A.Burret (1)

Ces territoires ruraux restés longtemps à leur triste sort se voient aujourd’hui valorisés et revitalisés avec l’arrivée de l’internet et de la dématérialisation. Ces transformations sociétales majeures, concernant notre rapport au travail et au territoire, attribuent les conditions favorables à une activité nouvelle et hybride portée par les tiers lieux.

Revendicatifs et militants, lieux de ferments pour rembourser la société , les tiers lieux permettent de rompre l’isolement , d’ assurer une activité ou de développer du lien.

Ces lieux hybrides portent des dynamiques économiques et sociales et sont structurants pour leurs territoires d’implantation. Points de convergences qui préfigurent les nouvelles façons de travailler, ils explorent les voies de la créativité et de l’innovation, épousent les besoins de la jeunesse, intéressent et irriguent les entreprises.

Aujourd’hui, sur dénombre plus de 1800 tiers lieux en France.

La Région Occitanie est la seconde région, après l’Ile-de-France en nombre de tiers lieux, avec plus de 100 espaces comptabilisés en 2016. (cf. Fondation travailler autrement 2018)

(1) Antoine Burret « Tiers-lieux… Et plus si affinités » Éditions FYP 2015.